Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Des filles

Publié le par si-peu-de-nous.over-blog.com

Lire la suite

Le pommier de Bergouey

Publié le par si-peu-de-nous.over-blog.com

Au départ de mon chemin qui n'a d'ailleurs plus rien de secret , il y a un pommier que je partage volontiers. Il a beaucoup vu, beaucoup entendu, ..alors, il se penche de façon délibérée pour s'écarter du tracé du chemin. Vient le jour où la vie ressemble...

Lire la suite

Malgré tout

Publié le par si-peu-de-nous.over-blog.com

Il a beau plonger sa main dans les ténèbres, sa main ne noircit jamais. Sa main est imperméable à la nuit. Quand il s’en ira (car tous s’en vont un jour), j’imagine qu’il restera un très doux sourire en ce bas monde, un sourire qui n’arrêtera pas de dire...

Lire la suite

Pourtant...alors...

Publié le par si-peu-de-nous.over-blog.com

Autour de ma maison il fait beau. A vélo, je suis les rivières en quête de beau. Adour, Gave, Midouze, Bidouze. Au fil de l'eau il ne devrait y avoir que du beau. Rien n'aurait pu, n'aurait dû enlaidir ces rives, ces cours d'eau. Pourtant. Alors encore...

Lire la suite

Parce qu'il y a des milliards d'étoiles dans le ciel

Publié le par si-peu-de-nous.over-blog.com

Hier à minuit, j'ai tout éteint dans la maison. Au milieu du champ, tourné la tête, à tordre le cou,sur la complète amplitude de la voûte céleste.L' oeil comme d'habitude se magnétise au W de Cassiopée et se repère au nord avec les Ourses d'une présence...

Lire la suite

Publié depuis Overblog

Publié le par si-peu-de-nous.over-blog.com

J'aime inconsidérément les pins. Leur grâce dégingandée. Leurs bras tendus. Leur allure à la va comme le vent me pousse. Les pins naissent dans la bruyère. Puis, ils vont haut caresser le ciel. Leur tête s'incline dans les douceurs suaves des cieux d'aurore...

Lire la suite

Entre nous

Publié le par si-peu-de-nous.over-blog.com

Ah.

Lire la suite

Un ange passe sur Arsague

Publié le par si-peu-de-nous.over-blog.com

Par mon pays de petites routes cabossées, des hauteurs de Castel-Sarrazin au lit du Luy, j'arrive dans la solitude des chemins forestiers sablonneux à travers les étendues boisées de pins des landes où on ne s'aventure que prudemment. Non, je rêve, il...

Lire la suite

La tristesse des anges

Publié le par si-peu-de-nous.over-blog.com

S'enfoncer toujours plus en avant au long de sombres et interminables fjords à l'ombre de trop hautes montagnes. Sentir la raréfaction de l'air parce que trop mordant parce que privé de la vastitude céleste. Abandonner des chevaux de sueur congelée épuisés...

Lire la suite

Vivants sur les deux rives

Publié le par si-peu-de-nous.over-blog.com

"Je suis debout au bord de la plage. Un voilier passe dans la brise du matin, et part vers l'océan. Il est la beauté, il est la vie. Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon. Quelqu'un à mon côté dit : « il est parti !» Parti vers où ? Parti...

Lire la suite

1 2 3 > >>