Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sourires de Femmes

Publié le par si-peu-de-nous.over-blog.com

Lire la suite

Surprenante proximité

Publié le par si-peu-de-nous.over-blog.com

A ses pieds, dans les mêmes plis. Dans la pénombre religieuse, quelques siècles de distance. "..Il faut écrire il faut rire Le poème est la trajectoire de la vie vraie dans un corps mort dès l'instant de la naissance il ricoche rebondit et seuls comptent...

Lire la suite

La voie sèche

Publié le par si-peu-de-nous.over-blog.com

" Nous exaltons , il est vrai, la Foi; nous la promenons et la pavanons par les rues; nous lui sacrifions, s'il le faut, mille vies, y compris la nôtre. Nous faisons aussi grand fête à l'Espérance; nous ne l'avons que trop fréquemment vendue aux dévots...

Lire la suite

Les loups sont entrés dans Paris

Publié le par si-peu-de-nous.over-blog.com

Lire la suite

Aragon - Atlantique

Publié le par si-peu-de-nous.over-blog.com

2H30: Retour du soleil d' Aragon à la pluie Atlantique. "Au fond, les vrais voyages sont immobiles. Immobiles et infinis. Solitaires. Silencieux. Souvent, ils commencent dans une chambre où l’on est enfermé parce qu’il pleut. " Guy Gofette

Lire la suite

De Aguerro à Villalangua

Publié le par si-peu-de-nous.over-blog.com

"Et puis un jour arrive et le bonheur est là comme la mer au pied de la mer, on touche la fenêtre, le bois, pour apaiser ce sang qu'on croyait disparu avec le vieux cheval qui ruminait l'azur, et le cri vert de l'herbe sous l'étouffoir glacé; on touche...

Lire la suite

De Murillo à Aguerro

Publié le par si-peu-de-nous.over-blog.com

"Ô Jammes, elle était donc si profonde la plaie Ouverte en ton cœur un soir d’été plein d’abeilles Par la tant belle nue…. Et réparer le trou du cœur avec des feuilles Comme la haie des poules après la percée Du renard d’or. C’est un peu grâce à lui du...

Lire la suite

De Sarsamarcuello à Riglos

Publié le par si-peu-de-nous.over-blog.com

" "Mais la mort a passé sa main lourde Dans la chevelure des étés Et le dernier soleil a fait une torche Devant nous des oripeaux du tilleul, Eclaboussant de pourpre et d’or Le jardin fermé de notre amour Et nos yeux d’habitude, puis la brume Est venue,...

Lire la suite

De Loarre à Sarsamarcuello

Publié le par si-peu-de-nous.over-blog.com

"Comme ceux qui crurent un jour dépasser l'horizon et qui, le geste las, ne parlent plus qu'avec leur chien, tu répètes que le bonheur est plein de vide et qu'on a beau crier contre les murs sournois, l'herbe demeure le chemin le plus tendre vers l'abattoir-...

Lire la suite

quand morte est la chanson...de Bolea à Loarre

Publié le par si-peu-de-nous.over-blog.com

"Le coeur est si fragile et le temps va si vite, ne nous retounez pas sur ce passant qui passe, il a déjà rejoint l'autre côté du monde et, le chapeau tombé, galope dans la plaine sur ce grand cheval bleu qui chasse les nuages comme autrefois le fringant...

Lire la suite